mercredi, janvier 20, 2010

20

20 février 1971, face nord des Grandes Jorasses. Le jour ou Serge Gousseault commence son agonie mortelle. Il ne peut plus bouger et ne veux plus bouger. A deux longueurs du sommet, moins de quatre vingt mètres sans grandes difficultés.

C'est sans doute ce jour là que la scz a commencé pour moi. L'Invisible fait ce qu'il veut, quand il veut et choisit qui il veut.

L'Invisible ne pense pas comme les mortels. Il aime les détails, il aime aller et voir. Il aime vaincre aussi mais il aime prendre son temps. Rien ne presse lorsque l'on a l'éternité des éternités devant soi. Ce qui compte pour l'Invisible c'est d'être juste. Il détient seul le jugement final et rien ne peut être effacé sauf par Lui même.

Il est venu, il a vu....

Il s'agit d'un crime contre l'humanité, cette affaire concerne donc tous les humains. Par la volonté de l'Invisible je suis très probablement celui qui connait le mieux ce secteur et mon avis est sans appel: le secours était possible dès le 20 février au soir et il ne posait aucun problème particulier, il était même facile comparé à d'autres types de secours.

vendredi, janvier 01, 2010


+ 20 '' à 00 00 00 le 01 01 2010, c'est la valeur du dernier poltergeist adréssé par ma "Copine" dans l'Invisible. Une marrante avec ses messages. Bon, cela ne me concerne pas et je refuse de l'interpréter même si je comprend ce qu'Elle a voulu me dire.

Ceci dit, les pros qui ont conçu les vœux du Président de la République sont excellents. Tout y est dans les symboles et l'usage d'un drapeau en mouvance sur un Palais de l'Elysée en Bleu avec un léger blanc au dessus de la tête du Président, c'est vraiment conforme à notre analyse des couleurs que vous trouverez quelques posts plus loin sur ce blog.